• Arts

    Art

  • Un hommage au fado, Amália Rodrigues et Lisbonne. Sculpture de Oliveira Domingos.Belém à Lisbonne, à proximité du Tage.

    Sculpture " Guitarra na proa " au bord du Tage



    Amália da Piedade Rebordão Rodrigues (Lisbonne, 23 juillet 1920 – Lisbonne, 6 octobre 1999) est une chanteuse fadiste et actrice portugaise. Elle est connue sous le nom d'Amália Rodrigues . Surnommée la « Reine du fado » (Rainha do Fado), c'est la chanteuse qui a le plus popularisé ce chant dans le monde. Elle a enregistré plus de 170 disques au cours de sa vie. Elle a aussi été une grande ambassadrice culturelle du Portugal et sa voix lui a valu une réputation internationale.

    Elle a eu une carrière d'enregistrement et de représentations de 40 années. Sa notoriété devient internationale durant la période 1950-1970, mais ses liens assez troubles avec le régime du dictateur António de Oliveira Salazar lui valent un retrait de la scène pendant une dizaine d'années après la révolution des Œillets de 1974.
    Au cours de sa carrière, elle chante majoritairement dans sa langue maternelle, en portugais, mais aussi en espagnol, en italien, en anglais et en français. Elle a eu l'occasion de se produire dans les plus grandes salles du monde, dont l'Olympia à Paris.
    Amália Rodrigues a eu une influence importante sur le fado, mais aussi sur toute la musique portugaise et la plupart des artistes de son pays.
     
                               « Je suis toujours en train de dire à tout le monde que je n'arriverai pas jusqu'à l'an 2000. » — Amália Rodrigues
     


                     


    3 commentaires
  •  
    Façade d'Azulejo dans le quartier Santos O Velho


    Le terme d'azulejos ou azuléjos (de l'arabe "al zulaydj", pierre polie, et non du portugais azul, bleu, étymologie qui semble évidente puisque la couleur bleue est la plus fréquemment utilisée) désigne un ensemble de carreaux de faïence assemblés en panneau mural.
    Ces carreaux ou ces panneaux peuvent utiliser des motifs géométriques ou des représentations figuratives. On les trouve de longue date dans les intérieurs de bâtiments mais aussi en revêtement extérieur de façade.

    Façade d'azulejo dans le champ de Santa Clara ( Feira da ladra )

     

    Edificio na Trindade


    L'architecture portugaise se caractérise par des azulejos brillants et colorés qui décorent les façades de bien des édifices et l'intérieur de monuments religieux à travers tout le pays . La tradition de l'azulejo remonte à l'époque de la présence arabe au cours du Moyen-âge . Les premiers provenaient d'Espagne , plus concrètement d'Andalousie, ou ils ornaient les alcazars et autres palais , puis ils furent introduits au Portugal par le Roi Manuel 1er , qui fit décorer d'azulejos le palais de Sintra . Néanmoins , à partir du XVI ème siècle , le Portugal commença à fabriquer ses propres créations , qui sont encore aujourd'hui source d'orgueil et qui font partie du patrimoine national , comme on peut le voir dans le Museu National do Azulejo.

    Azulejo dans Alfama

     

    Azulejo au Museu Antoniano


    Au début les azulejos étaient fabriqués avec la technique du "carrelé " , procédé qui fut par la suite remplacé par celui de la "corde sèche" : un fin cordon d'huile et de manganèse qui permettait d'isoler les différents émaux et qui en fusionnant présentaient une couleur plus foncée , servant ainsi de séparation aux différents motifs .

     

     

    Azulejo représentant Luis de Camoes

     

    Azulejo rua Portas S.Antao


    A partir du partir du XVI ème siècle , l'italien Francesco Nicoloso introduisit la technique italienne de la "majolique" , dont le principe est de recevoir la terre cuite avec une couche d'émail blanc sur laquelle se fixe les pigments . Les panneaux passèrent au fil des ans par différents styles et couleurs , avec des motifs de type tapisserie , géométriques ou figuratifs.

    Détails d'azulejo dans Alfama

     

    Azulejo au Museu da Cidade








     


    Au XVIII ème siècle , les azulejos apparaissent principalement sous les couleurs bleue et blanche et sont décorés par des artistes tels qu'Antonio Pereira , Manuel dos Santos et plus particulièrement , Antonio de Oliveira Bernardes et son fils Policarpo .

    Azulejo dans la rua Cruzes da Sé

     

    Azulejo dans la rua Cruzes da Sé

     

    Azulejo Fontaine rua da Junqueira

     

    Azulejo Fontaine rua da Junqueira



     
     
     

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique